THE INSPECTOR CLUZO « On sort l’épée devant les cons et les injustices, en bon gascons que nous sommes »

In INTERVIEWS

Scroll this

On est assez fans de THE INSPECTOR CLUZO à la rédac de Room72, et ce pour trois très bonnes raisons : ils sont Landais pure souche, ils ont sorti deux albums de Vrai Bon Rock plein d’humour et de franc-parlé (« Fuck The Bobos », « In Love With Lilian Thuram », « Why a vulgar french band cannot play shitty english pop music »…), et surtout, ILS N’ONT PAS LEUR LANGUE DANS LA POCHE.
Dans cette interview, on pourrait croire qu’ils vont faire à fond la promo de leur nouvel album « The Two Mousquetaires » sorti sur leur label Fuck The Bass Player, mais que tchi ! On va à peine discuter musique, pour plutôt se concentrer sur les valeurs que le duo défend avec ardeur et conviction, à savoir… Je vous laisse découvrir par vous-même (sinon ce serait pas drôle) !

 

ROOM72 : Adiu les gars ! Bon les biographies c’est sympa, mais j’aimerais savoir comment les deux lascars que vous êtes en sont arrivés à être THE INSPECTOR CLUZO… Qui ? Quoi ? Pourquoi ? Comment ?

THE INSPECTOR CLUZO : On s’est rencontré au Lycée Victor Duruy à Mont de Marsan sur les bancs de Math Sup… Eh oui on a un peu dévié !!! Ce lycée vous a permis à vous Bordelais de relever le niveau de votre ville avec l’arrivée d’Alain Juppé, plus célèbre montois produit par ce lycée… Ca fait mal hein? Le montois te marque à vie, c’est vrai. On joue ensemble depuis 17 ans, au désespoir de nos profs qui sont des gens adorables et avec qui nous avons toujours gardé le contact, notamment notre prof de Physique que nous croisons au rugby au Stade Montois ! On faisait les bars la nuit en jouant, et le matin on comprenait pas trop ce qui nous arrivait devant certaines équations… Après on a monté Wolfunkind avec des potes du Moun, ça a duré 10 ans, puis on a monté TIC tous les deux. On ne s’est jamais quitté, on est des frères de sang, on fait tout ensemble : travailler, jouer, on habite à 50 m l’un de l’autre, on s’engueule, on rigole, et on se retrouve toujours pour sortir l’épée devant les cons et les injustices, en bon gascons que nous sommes. On aime faire chier les cons et leur marcher dessus tout en rigolant. On est des gaulois et on en est fiers ! Vive le panache !

Votre musique, c’est un super melting pot de rock, de groove, de funk, d’humour gascon. Justement, faire une musique qui prend clairement ses racines outre-Atlantique, et revendiquer vos origines gasconnes… Mêler l’anglais et l’occitan… On vous a pas regardé de travers au début ?

C’est pas de l’occitan c’est du gascon « landais », comme il existe un gascon béarnais, bigourdans ou gersois… Le principe de l’occitanie et de son coté universitaire et politiquement correct nous fait chier. On est des gascons pas des occitans ! On a rien de commun avec Marseille, désolé. Il faut respecter nos différences, car elles nous enrichissent : regrouper les catalans, les périgourdins, les guyennais, les gascons, les languedociens sous la même bannière, c’est nous manquer de respect à tous et nous mettre dans des cases qui au final nous affadissent, nous annihilent, nous font TOUS régresser. La France est quasi un état fédéral historiquement, avec plein de gens très différents qui ont été unifiés. Cette sémantique occitane nous rappelle l’interdiction faite à nos aieux de parler leur langue à l’école de la République pour parler français, tuant ainsi nos langues régionales. Les politiques ont créé cette « occitanie policée et subventionnée  » pour mieux nous contrôler. Qu’en bouy pa ! (NDLR : j’en veux pas !) Pour revenir à ta question, notre différence, soit le fait d’être gascons et français au sens gaulois du terme, est extrêmement exotique dans ce monde aseptisé de la pensée unique, de la peur de la différence et de la contradiction. Notre culture du terroir et sa poésie sont super originales car considérées comme sous-culture par les médias des grandes villes. Pourtant quoiqu’on fasse elle est là, historique, touchante et elle touche au coeur les gens du monde entier… Ça c’est passé comme ça dans 30 pays, et on a va continuer ! The Inspector Cluzo enlève toujours le morceau en concert devant un public inconnu. Pourquoi ? Car il joue avec le coeur et partage ses valeurs en les donnant généreusement. Tout le monde comprend ce discours…

Justement depuis quelques temps déjà, on vous voit littéralement faire le tour du globe en live, du Japon au Texas, en passant par la Suisse ! Tout d’abord félicitations, ça fait extrêmement plaisir de voir un groupe du cru s’exporter avec autant de brio. Vous jouez plus à l’extérieur qu’à domicile ! Comment vous expliquez ce phénomène ?

Merci ! On est des citoyens du monde et on se sent plus proches de nos amis japonais, espagnols, écossais que des grandes villes françaises. Parfois on a l’impression qu’on habite pas le même pays : rien qu’entre Mont de Marsan et Bordeaux il y a une frontière. Les pays ne signifient plus grand chose vous savez, nos gouvernements ne contrôlent plus rien et les valeurs culturelles remontent comme une protection, un repère, une richesse du retour à l’humain au centre des débats. Donc on a pas tant que ça l’impression de jouer à l’étranger puisque parfois, c’est en France qu’on se sent à l' »étranger ». Et on ne parle PAS des banlieues, car eux ce sont nos frères de sang avec qui ont doit construire la nouvelle France. On parle des bobos, des consommateurs, de tous ces français et de tous les gens qui se cachent dans cette société de consommation et qui oublient d’où ils viennent.

D’ailleurs, vous avez réussi à convertir beaucoup de « non-initiés » à la culture landaise ? Parce que c’est clairement votre fer de lance !

C’est assez facile de convaincre les gens qu’on est tous égaux et qu’on fait la fête tous ensemble ! C’est le fondement de la culture landaise ! C’est sûr que les landais vivent leur culture à fond, se mélangent comme peu de régions du monde le font, et acceptent très facilement les gens de l’extérieur. En Bretagne c’est aussi comme ça, même si eux et nous sommes menacés par l’arrivée des bobos, mais on va s’en occuper. On est dessus, là, on va s’en débarrasser rapidos…

TIC "The 2 Mousquetaires"

Il y a peu, vous avez monté votre label Fuck The Bass Player Records, et vous parliez « d’éclater les formats » de distribution et production. Ca veut dire quoi concrètement ?

Le fait de passer par des intermédiaires t’oblige à rentrer dans des codes : les Fnac et grosses enseignes imposent des dimensions de CD. Si tu arrives avec une BD comme la notre (NDLR : The Inspector Cluzo a sorti son dernier album sous forme de « coffret » BD-CD totalement inédit !) et que tu  as un distributeur, il te refuse !!! Tu les fais travailler, il te prennent de l’argent et en plus il te cassent les couilles, donc on a dit : « Fuck, on se passe d’eux ». Ça nous permet de sortir notre album en format livre pour la bande dessinées/cd, ce qui n’aurait pas été possible autrement. Les agriculteurs ont le même problème. Il faut arrêter avec le dictat des intermédiaires ! C’est perdant pour les producteurs ET l’acheteur, mais pas pour eux, sauf qu’ils scient la branche sur la laquelle ils sont assis. On ne pleure absolument pas la chute du circuit label/distribution/Fnac, on est même super contents ! Ça ouvre plein de possibilités adaptées à chacun.

Puisqu’on parlait de « fuck the bass player » (slogan désormais légendaire de The Inspector Cluzo) : vous vous êtes jamais fait allumer par des bassistes un peu trop revenchards ? Personne n’a jamais contre-attaqué avec un « Fuck TIC » énervé ? 

Non, y’a quelques crétins qui prennent ça au premier degré, mais en général c’est cool. On est en train de préparer un super t-shirt « Fuck Inspector Cluzo ». Si si, c’est vrai !

Un des morceaux de votre dernier album « The 2 Mousquetaires » s’appelle « Power To The People ». Ça me rappelle l’un des slogans de l’un des candidats à la présidentielle, pour ne pas le nommer… Elle vous inspire quoi cette campagne électorale ?

Rien de bon, ça reflète l’air du temps : superficiel et clientéliste… On va avoir le choix entre ré-élire un fou furieux dangereux ou une couille molle bobo… Pas d’idées intéressantes sur les deux gros partis, il n’y a que les petits qui se permettent d’amener des choses intéressantes. Mais ils seront pas élus. On est à la fin de cette république.

The-Inspector-Cluzo-1

On ne croit plus à cette politique là. Le plus désolant c’est que depuis 15 ans, ce ne sont pas les gens les plus intelligents qui font de la politique : c’est la 3ème division de l’intellect français. Avant c’étaient les meilleurs qui faisaient de la politique, aujourd’hui ils n’en font surtout pas ! Du coup à part quelques exceptions, on se tape des gens « moyens », ces bons élèves du 1er rang qui ont bien louvoyé pendant 15 ans, se retrouvent à un poste hallucinant d’importance mais n’ont pas les capacités pour, donc ils prefèrent ne rien faire. Ils sont où les nouveaux Jaurès, De Gaulle, Malraux, Mendès France ? Certainement  PAS dans ce qu’on appelle la politique aujourd’hui ! La politique c’est aux gens, à nous, à vous de la faire, et plus à ces élites. On veut voter pour des gens plus intelligents que nous, pas des type comme nous voir plus nazes que nous !!!

Pour ceux qui ne parlent pas un mot de gascon, que signifie « Que Som Cabelhs » au juste ? De quoi parle cette jolie ritournelle ?

Ca veut dire être « tête de lard », tête d’épi de maïs littéralement. La chanson parle de l’amour des landais pour leur terre, qu’ils savent que c’est pas la plus riche, mais qu ‘ils aiment comme ça… Elle parle aussi du fait qu’on en est fiers qu’il se battent avec leur valeurs contre le monde de l’argent. C’est une terre dure que nos aïeux ont apprivoisé à force d’adaptation, d’intelligence et de travail, et surtout de cette fameuse et célèbre solidarité landaise appelé l’ayudère, l’ entraide –

Pour terminer sur une note divertissante, j’ai personnellement adoré votre clip « Telefoot », j’adhère totalement à l’esprit ! D’autres vidéos de prévues à l’horizon ?

Oui, ça arrive !!!

Enfin, on vous souhaite d’aller loin, très loin, et de rester tels que vous êtes ! Stay funky !

Merci beaucoup, vous aussi !

Retrouvez toute la musique, toutes les infos et les dates de THE INSPECTOR CLUZO sur leur site www.fuckthebassplayer.com

[youtube id= »mFGOXinrQNA » width= »560″ height= »315″]