Break dance ou Breakless

In Couture
Scroll this

Il est né sur la côte Ouest des États-Unis, précisément à San Francisco et Los Angeles. Il a traversé l’Océan Atlantique pour arriver en Europe dans les années 80 avec une petite poignée d’adeptes. Non, ce n’est pas de hip-hop dont il est question ici, mais de fixie !

Le pignon fixe est né aux États-Unis, dans les banlieues de San Francisco, Los Angeles et New York. Des coursiers très mal payés fabriquent leurs vélos avec les moyens du bord et avec le moins d’entretien possible. Sans dérailleur, ni vitesse et breakless (sans freins), les rouleurs dévalent les pentes de leur ville à pleine vitesse en dansant au milieu des voitures et piétons hostiles. Après les guerres entre « bike messengers », apparaissent des teams de rouleurs comme « Macaframa » ou «Mash sf», les deux plus emblématiques aux USA. Les membres diffusent sur les réseaux sociaux des vidéos de leurs exploits cyclistes en ville.

Un nouvel arrivant dans l’hexagone

Les deux roues de moins de 10 kilos arrivent en France dans les années 2000. Ils auraient d’abord débarqué à Bordeaux et se seraient diffusés ensuite rapidement dans tout le pays. Les adeptes parisiens sont les premiers à imiter les américains et se défient sur les pavés de la capitale au milieu des voitures, des bus et des piétons. Les cyclistes doivent s’arrêter à des checkpoints où des jurys leur font passer des épreuves mêlant jeux d’alcool et jeux d’habilité avec les vélos. Des teams telles que « Paris Chill Racing » à Paris et « Burdigala Bicycle » à Bordeaux voient le jour.

Le fixie sort de la confidentialité et d’autres populations commencent à se l’approprier. Les skateurs, les rappeurs et les graffeurs abandonnent progressivement leurs planches, micros et bombes pour rider dans les rues. Le pignon fixe fait son apparition sur des sites connus pour leur tendance hip hop, dans des clips de rap ou avec un fond de hip hop. Il reste à mixer les univers de 3 compères, Joe Avedisian, créateur de la marque de BMX/VTT/Fixie Brooklyn Machine Works, Johnny Schillereff, créateur de la marque de skate Element, et le rappeur/producteur Pharell Williams pour donner naissance au Brooklyn Element, le plus hip hop des fixies…

Il ne fait plus que « suivre » le hip hop, il est entré de pleine roue dans la culture du hip hop.

 

 

Corsma